test
26 C
Abidjan
jeudi, juin 20, 2024
More
    AccueilInvestigationsLe Pôle Economique saisit plus de 4 milliards F CFA

    Le Pôle Economique saisit plus de 4 milliards F CFA

    La juge d’instruction du Pôle Pénal, Economique et financier a saisi exactement 4 milliards 200 millions F CFA au profit de l’Etat dans une seule opération immobilière, pour blanchiment de capitaux aux origines douteuses. En effet, les personnes mises en cause avaient tenté d’acquérir des immeubles et / ou des appartements à Angré 8e tranche dans la commune de Cocody (Abidjan) par des règlements de centaines de millions de F.CFA en espèce. Une pratique qui, aux yeux de la loi, trahi une opération de blanchiment. C’est ce qui ressort de mes investigations auprès de sources judiciaires et au sein de la police économique.

    Les sommes saisies sont composées de 1.700 milliards F.CFA de l’ex-Directeur Général du Fonds d’Entretien Routier (FER), 600 millions d’un autre DG récemment limogé d’une structure publique qui s’est associé avec son DAF. Enfin, une dame d’affaire dont je tais le nom pour l’instant a payé pour 1,9 milliards F.CFA en liquide, des biens immobiliers dans le même complexe. Aucune des personnes concernées n’a pu justifier de l’origine de ces fonds qui ont été saisis au bénéfice de l’Etat.

    Selon mes informations, tous les individus impliqués collaborent avec la justice, à l’exception de l’ex-DG du Fonds d’Entretien Routier qui continue de nier être le propriétaire du milliard 700 millions F CFA saisi. Plusieurs interrogatoires et confrontations ont eu lieu avec les responsables de la société immobilière qui affirment que c’est bien M. Diaby Lanciné qui leur a remis cette somme dans des sacs, à son domicile qu’ils décrivent dans les moindres détails. Des révélations qui jusqu’à aujourd’hui n’ont pas pu faire plier le maire de Samatiguila.

    Des collaborateurs de la juge mains propres, Blanche Esso-Abanet, m’ont indiqué que la redoutable dame de fer de la justice ivoirienne a élaboré une stratégie pour coincer M. Diaby Lanciné, seul à ce jour à ne pas reconnaître les faits qui lui sont reprochés, nonobstant des éléments compromettants.

    Le Pôle économique et financier a pris des mesures conservatoires à l’endroit des personnes poursuivies dans le cadre de cette affaire. Ils ont interdiction de quitter le pays, et l’obligation de répondre à la convocation de la juge mains propres dans des délais courts.

    Ancien responsable des militants de la diaspora au sein du parti au pouvoir, Diaby Lanciné n’a plus quitté la Côte d’Ivoire depuis plusieurs mois, ses deux passeports ayant été saisis par la justice.

    Ce qui est vrai, est vrai !

    ARTICLES SIMILAIRES

    Plus Populaires

    Commentaires récents