test
26 C
Abidjan
jeudi, juin 20, 2024
More
    AccueilEnquêtesCôte d'Ivoire – Cocaïne : La police fait tomber le commandant de...

    Côte d’Ivoire – Cocaïne : La police fait tomber le commandant de gendarmerie trafiquant

    Il était le patron de l’unité de lutte contre le trafic de drogue au port d’Abidjan. Pourtant, par cupidité, il s’est transformé en grand trafiquant de cocaïne, fournissant les dealers qui ont pignon sur rue à Abidjan.

    Le lundi 22 août 2022, les éléments de la police interpellent un individu qu’ils avaient mis sous surveillance depuis un moment. La police soupçonnait Abdoudramane Diakité, alias « Abou », de profiter de son statut d’indicateur de la gendarmerie pour se livrer à la vente de stupéfiants. Les soupçons de la police allaient très vite se confirmer.

    Le dealer lâche ses complices

    Pendant la garde-à-vue, du 22 au 23 août 2022, « Abou » est cuisiné par les enquêteurs de la police. L’homme qu’on prenait pour un petit dealer se met à table et se montre particulièrement bavard. J’ai pu me procurer une copie du dossier d’enquête et dans la transcription de son audition devant la police, il livre facilement les noms de tous ses complices. Devant les enquêteurs stupéfaits, le dealer affirme que le principal fournisseur du réseau n’est autre que le commandant de gendarmerie Armand Agbonan, par ailleurs patron de la Cellule Antidrogue de la gendarmerie du port d’Abidjan. « Abou » a déclaré devant la police entretenir une relation quasi-familiale avec le commandant de gendarmerie depuis 2016. Selon ses déclarations, le commandant Armand Agbonan s’arrangeait pour soustraire une partie de la cocaïne saisie au port d’Abidjan, par son unité, qu’il remettait à un réseau de dealers qui ravitaillait le marché local à Abidjan.

    La grosse saisie qui sème la discorde

    Dans la nuit du 24 au 25 février 2021, la Cellule Antidrogue de la gendarmerie du port d’Abidjan saisit 1,56 tonnes de cocaïne dans une villa à Cocody-Angré, qui était entré dans le pays par le port d’Abidjan. Valeur estimée de la drogue : 25,560 milliards F.CFA. Devant les enquêteurs, Abdoudramane Diakité, alias « Abou » explique qu’une partie de cette saisie a été détourné par le commandant Armand Agbonan et des complices gendarmes, puis revendue par l’intermédiaire de dealers et trafiquants locaux.

    Lors d’une cérémonie publique en présence du procureur de la République et de la haute hiérarchie de la gendarmerie, la cocaïne issue de cette saisie avait été détruite. Mais, selon le dealer, plusieurs kilogrammes avaient au préalable été soustraits par le commandant Agbonan et ses complices, pour une valeur de plusieurs centaines de millions F.CFA, que le commandant et ses complices se seraient partagés.

    Selon mes informations, le commandant Armand Agbonan, plusieurs gendarmes et leurs complices dealers impliqués ont  été entendus par un juge d’instruction. Ils sont ensuite retournés à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), où ils sont en détention depuis leur arrestation en août et septembre dernier.

    La justice tente de déterminer depuis combien de temps le commandant de gendarmerie Armand Agbonan et ses complices détournaient une partie de la drogue saisie qu’ils revendaient, et la quantité de cocaïne qu’ils ont ainsi réussi à vendre.  Ceux d’entre eux qui seront reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés risquent jusqu’à 20 ans de prison.

    Ce qui est vrai, est vrai !

    Saïd Penda

    ARTICLES SIMILAIRES

    Plus Populaires

    Commentaires récents